Turisme Garrotxa Turisme Garrotxa

Garrotxa Cultour

15 propositions pour découvrir le patrimoine de la Garrotxa

Laissez-vous séduire par le patrimoine de la Garrotxa.


Tout au long de l'histoire, la nature et les humains ont façonné le paysage. Des volcans, des falaises de basalte, des sentiers et toutes sortes de constructions composent un héritage unique d'une valeur incalculable qu'on vous offre à travers de 15 propositions qui vous permettront de faire un voyage à travers le temps au long des principaux éléments qui composent le patrimoine culturel et naturel de la Garrotxa. Profitez de l'expérience!


15 propositions pour découvrir le patrimoine de la Garrotxa.


Découvrez Garrotxa Cultour en suivant les propositions, les jeux et les défis que vous trouverez dans l'APP, un outil quivous amène àde nombreux endroits intéressants, plus ceux quisont déjà marquéssur le terrain.

Besalú, vila jueva

Les juifs ont vécu dans le quartier à côté de la rivière Fluvià pendant plus de 500 ans et aujourd’hui, leur présence est palpable dans le riche patrimoine qu’ils y ont laissé et qui sert de fil conducteur à la route qui nous initie à la culture juive. Le circuit s’aventure dans les ruelles et les places du quartier médiéval de Besalú : le pont qui permettait l’accès au village, les rues du Pont Vell, de Tallaferro et du Portalet, la maison Astruc ou Curia Real et la Place des juifs, où se dressaient l’ancienne synagogue et l’entrée au mikvé, les bains juifs de purification. Le Mikvé de Besalú est l’un des rares du XII siècle encore sur pied, ce qui en fait un véritable trésor patrimonial.

El Camí de Sant Jaume

Cette route nous dévoile l’histoire du chemin de Saint-Jacques et traverse la région de la Garrotxa, en passant par de nombreux endroits de grand intérêt touristique. Le chemin le plus populaire et accessible borde la voie verte et suit le tracé de l’ancien chemin de fer qui descendait d’Olot vers Gérone et Sant Feliu de Guíxols, sur le trajet de Las Planes d’Hostoles à Els Hostalets d’en Bas. L’autre chemin de Saint-Jacques qui parcourt la région est celui qui suivait la Voie Annia, au départ de l’Empordà et s’enfonçait dans la Garrotxa en suivant le cours de la rivière Fluvià, à son passage par Besalú, Castellfollit de la Roca et Sant Joan les Fonts.

El cor del Parc Natural

Cette route nous conduit au village de Santa Pau et nous dévoile son riche patrimoine médiéval, compris dans d’autres circuits, comme la route médiévale, celle des serfs de la glèbe ou celle des carlistes. Au départ du centre de Santa Pau, nous traverserons le territoire pour découvrir ses endroits les plus emblématiques, comme la Pierre du Diable ou la cascade de Can Batlle ; de nombreux petits ermitages et chapelles éparpillés dans les forêts et les montagnes des environs, comme le Sanctuaire de Santa Maria dels Arcs ou l’église de Sant Martí Vell, et les volcans et la Fageda, en plein coeur du parc naturel de la région volcanique de la Garrotxa.

Els volcans d'Olot

Les volcans font partie intégrante de la ville d’Olot et de la vie de ses habitants, comme le prouvent les matériaux volcaniques présents dans les rues, les immeubles et les parcs, ou encore les paysages de l’Escuela de Olot et la cuisine volcanique. Nous commencerons cette route en visitant le Musée de la Garrotxa, situé dans le bâtiment de l’Hospice, puis nous nous aventurerons dans le centre historique d’Olot. Nous ferons l’ascension des volcans de Montsacopa, de Montolivet et des Bisaroques pour découvrir les anciennes tours de guet et admirer les différentes perspectives de la ville. Nous terminerons le circuit par une promenade dans les environs de la Moixina et la forêt de Tosca, sans oublier la visite incontournable au Musée des volcans.

Les colades de lava

Il y a des milliers d’années, l’activité volcanique qui se développait à l’endroit où se trouvent aujourd’hui les communes de Castellfollit de la Roca et Sant Joan les Fonts a expulsé une grande quantité de lave qui s’est étendue dans les vallées. Au fil du temps, la combinaison de la roche volcanique, l’eau qui s’est filtrée au travers, les rivières, le froid et la chaleur ont sculpté de spectaculaires rochers escarpés et des enclaves géologiques singulières que nous dévoile la route Castellfollit-Begudà-Sant Joan les Fonts de Itinerànnia. À Sant Joan les Fonts, nous pouvons suivre la route de Les Fonts et les Verlets, où l’eau est la grande vedette, et celle de Les Tres Colades et le Boscarró, où la géologie et le vulcanisme sont à l’honneur.

El camí dels remences

Cette route nous conduira plus de 500 ans en arrière, lorsque de nombreux paysans catalans, soumis à des conditions d’esclavage et à certaines coutumes féodales, connus comme les mauvais usages, prirent les armes pour lutter contre les seigneurs féodaux. Nous découvrirons l’histoire de cette révolution sociale, la révolution des serfs, au travers du leader le plus célèbre et adulé, Francesc de Verntallat, et nous visiterons les endroits éparpillés entres les villages et les montagnes du sud de la Garrotxa qui y étaient rattachés, comme le château de Hostoles et celui de Puigpardines, l’ermitage de Sant Salvador, la maison Jonquer, le moulin de la Conquête ou l’ermitage de Finestres.

La Garrotxa artística

La Garrotxa est une région très liée à l’art, et ce depuis de nombreuses perspectives. La route commence à Olot, par la visite du Musée de la Garrotxa, où nous pourrons admirer les oeuvres les plus importantes de l’Escuela Paisajística de Olot, comme celle des frères Vayreda, ou des sculptures de Josep Clarà et Miquel Blay. Le circuit se poursuit au travers des espaces publics de la ville et par la visite de plusieurs villages de la région, de la Vall d’en Bas à Tortellà, à la découvertes des sculptures, bâtiments et parcs de la zone qui possèdent une immense richesse artistique qui complète la valeur historique, naturelle, culturelle et gastronomique de la Garrotxa.

La Garrotxa Modernista

La Catalogne est l’un des endroits d’Europe où le modernisme s’est imposé avec le plus de force, grâce à la croissance économique, culturelle et politique, représentée par la nouvelle bourgeoisie qui utilisa ce mouvement pour montrer son pouvoir économique et son goût artistique. Dans la région de la Garrotxa, et tout particulièrement à Olot, ce mouvement est après l’art roman, celui qui est le mieux représenté. La route commence par une promenade dans la ville d’Olot et la visite de monuments modernistes, comme la Pâtisserie Ferrer, la maison Pujador ou encore Can Escubós, et se poursuit dans des villages de la zone qui ont accueilli cet élan créatif, comme Sant Feliu de Pallerols ou les Planes d’Hostoles.

La via romana

La route de la voie romaine compte deux tronçons différents. Le premier traverse la commune de Castellfollit de la Roca, en suivant les vestiges de la voie romaine qui venait dit-on de Besalú. Nous ne trouverons plus aucun vestige jusqu’à la Vallée de Bianya, où commence la seconde partie de la route, qui nous mène de Sant Salvador de Bianya à Sant Pau de Segúries, en gravissant le Collet de Capsacosta, de 6,2 kilomètres et 420 mètres de dénivellement. Ce tronçon faisait partie de la route qui séparait la grande Voie Auguste et s’aventurait dans les Pyrénées pour les traverser probablement par le Col d’Ares.

Ermites romàniques de la Garrotxa

La plupart des vestiges architectoniques médiévaux de la Garrotxa datent des XII et XIIIe siècles, même si l’on trouve encore certaines constructions antérieures au XIe siècle. D’ailleurs, l’architecture romane de la Garrotxa suit les directives architectoniques de l’époque romane du XIIe siècle. Malheureusement, les vestiges qui ont survécu au passage des siècles se limitent aux absides et aux bâtiments réformés par la suite. La Garrotxa abrite des formes d’art roman traditionnel, comme les constructions qui obéissent au style lombard, mais aussi des formes d’art roman plus élaborées.

L'Olot més autèntic

Artistique, historique, volcanique, Carliste… Autant d’adjectifs qui pourraient qualifier la ville d’Olot, une cité millénaire, même s’il ne reste plus grand-chose des bâtiments construits avant 1427 et 1428, car les tremblements de terre qui se sont produits ces années là ont quasiment détruit toute la ville. Nous traverserons la vieille ville et la ville nouvelle, nous feront l’ascension du volcan Montsacopa, nous nous aventurerons dans les endroits peints par les artistes de l’Escuela de Olot et nous découvrirons les monuments les plus emblématiques de la ville et le trésor qu’ils renferment, comme le Musée de los Santos, témoignage du travail des ateliers de l’imagerie, profondément rattachés à Olot et à qui la ville doit sa renommée mondiale.

Miradors de la Garrotxa

Cette route nous conduit dans quatorze endroits qui nous offrent, après une longue marche, des vues imprenables des plus beaux endroits de la Garrotxa et des environs, tels que le mirador d’où l’on peut admirer l’extrémité du rocher de Castellfollit de la Roca, les montagnes de la Alta Garrotxa et la vallée du Fluvià dont les eaux se jettent dans la mer, ou encore l’église de Sant Miquel de Coma-de-roure, dans la commune de Beuda, qui domine les vues du sanctuaire de la Mare de Déu del Mont, le bassin de la rivière Fluvià et les vallée d’Olot, le Collsacabra et même le Pla de l’Estany.

Patrimoni industrial

Cette route nous mène à la découverte d’usines, canaux, cheminées et autres constructions industrielles qui témoignent du passé de la Garrotxa. Nous voyagerons dans le temps, des moulins de farines qui existaient avant la révolution industrielle à la croissance économique qui a débouché sur l’industrialisation de la région, entre la fin du XIXe et le début du XXè siècle. Le voyage s’articule autour de deux cours d’eau importants de la région : le Fluvià, d’Olot vers l’est, et le Brugent, qui s’enfonce dans la vallée d’Hostoles et dont les berges se sont peuplées des industries qui exploitaient la force de l’eau.

Records de la darrera carlinada

Grâce à cette route, nous visiterons des endroits de la Garrotxa où se sont déroulés certains épisodes de la troisième guerre Carliste (1872- 1876). En route, nous serons accompagnés par les paroles de Marià Vayreda (Olot, 1853 - Barcelona 1903) qui a vécu les faits que nous découvrirons et qui des années plus tard les a racontés dans Records de la darrera carlinada. La région de la Garrotxa fut l’un des épicentres de la guerre en Catalogne, avec des batailles importantes comme celle de Tortellà qui a eu lieu le 23 août 1873, la bataille de Toix le 14 avril 1874 ou la reddition d’Olot face à l’armée carliste deux jours plus tard, dont la domination dura un an.

Ruta medieval

Les monastères, les villages médiévaux, les églises et surtout les châteaux témoignent aujourd’hui encore du glorieux passé de la Garrotxa. La région est peuplée d’anciens châteaux, comme les vestiges de l’ancien château des seigneurs de Montpalau à Argelaguer ou ceux du château de Puigpardines. De nombreuses communes de la Garrotxa trouvent leurs origines à cette époque, comme Santa Pau, un clair exemple de village médiéval structuré autour de la protection du château des barons de Santa Pau, ou San Feliu de Pallerols, Riudaura ou Tortellà, formés dans la zone déclarée d’immunité, à trente pas autour des églises.

Pour une meilleure expérience avec un smartphone ou une tablette, téléchargez l'application Garrotxa Cultour!

 

APP Garrotxa Cultour Google Play
APP Garrotxa Cultour iOS
APP Garrotxa Cultour

Plus d'infos

- Inventari de Patrimoni Històric de la Garrotxa

- Patrimoni cultural de Catalunya